Tout savoir sur le régime Dukan

Le régime alimentaire Dukan est basé sur quatre phases qui se succèdent. Le Docteur Pierre Dukan estime que les protéines restent la clé d’une perte de poids rapide et sans danger. Son postulat a donc abouti à un régime très riche en protéines et pauvre en glucides. C’était déjà l’idée de base du célèbre régime Atkins, que Dukan a « mis à jour ». Cependant, le régime Dukan est encore plus strict, puisqu’il élimine presque complètement les glucides, réservant cet apport à une petite quantité d’avoine. Même les légumes à faible teneur en glucides comme les épinards et le chou sont interdits pendant la première phase du régime Dukan. Aussi, et contrairement au régime Atkins, le régime Dukan restreint considérablement la quantité de gras ingérée : les œufs, les biftecks et les côtelettes ne sont par exemple pas autorisés. Ces aliments sont remplacés par des aliments riches en protéines maigres. On va donc manger (très) protéiné et quasiment sans glucides.

La théorie du docteur Dukan

Les protéines sont les alliées de la perte de poids, tandis que les graisses et les glucides restent les principales causes du surpoids à notre époque. Pierre Dukan avance plusieurs bonnes raisons de manger plus d’aliments riches en protéines pour essayer de perdre du poids.

Les protéines sont composées de longues chaînes d’éléments appelés acides aminés. Les liaisons entre les différents acides aminés sont très fortes, ce qui implique deux choses : l’organisme doit fournir un effort intense pour les briser, et elles restent plus longtemps dans l’estomac. Cela nous aide à rester rassasiés plus longtemps et nous évite les fameuses fringales… des conditions sine qua non pour respecter le régime alimentaire Dukan. Pendant ce temps, parce que le corps doit travailler pour décomposer les protéines, il brûle plus de calories, car il a besoin d’énergie. Ainsi, par exemple, lorsque nous consommons 100 calories à partir de protéines, le corps utilise 30 calories pour les assimiler. En revanche, l’organisme n’utilise que 12 calories pour traiter 100 calories provenant des lipides, et seulement 7 calories pour traiter 100 calories provenant des glucides. Cela signifie que si nous mangeons 1 500 calories de protéines pures, en réalité, nous n’obtenons que 1 050 calories.

L’apport en glucides doit être sévèrement limité

En complément de cet apport protéique élevé, les glucides doivent être (sévèrement) limités car ils provoquent la sécrétion d’insuline. L’insuline contrôle la glycémie et favorise le stockage des graisses. Les matières grasses doivent être limitées parce qu’elles contiennent plus de calories par gramme que les autres nutriments. Elles sont également tendance à être consommées avec du pain et des pâtes, des aliments riches en glucides. Les protéines ne contiennent que la moitié des calories des lipides, soit seulement quatre calories par gramme, comparativement à neuf calories par gramme de lipides. Les matières grasses ne font que réduire très momentanément notre appétit, et des apports élevés peuvent augmenter le risque de maladies cardiaques. En termes simples, le docteur Dukan estime qu’il est impossible de perdre sa propre graisse en ingérant des graisses provenant d’autres sources.