Comment se préparer pour une coloscopie ?

La coloscopie est effectuée par un médecin expérimenté et dure entre 30 et 60 minutes. Des médicaments seront administrés en intraveineuse pour que vous vous sentiez détendu et somnolent. On vous demandera de vous allonger sur le côté gauche de la table d’examen. Au cours de la coloscopie, le médecin utilise un coloscope, un instrument long, flexible et tubulaire qui transmet une image de la paroi du côlon afin que le médecin puisse l’examiner pour détecter toute anomalie. Le coloscope est inséré par le rectum et avancé à l’autre extrémité du gros intestin.

Ce qu’il faut savoir sur la coloscopie

Si votre médecin vous recommande une coloscopie, il n’y a pas lieu de s’inquiéter. La coloscopie est un examen de l’intérieur du gros intestin à la recherche de causes possibles de douleurs abdominales, de saignements rectaux ou de changements dans les habitudes intestinales. Les coloscopies sont également utilisées pour prévenir le cancer colorectal, généralement à partir de l’âge de 50 ans. Au cours de la coloscopie, les excroissances anormales, appelées polypes, peuvent être enlevées avant qu’elles ne se transforment en cancers. Avant de vous faire subir une coloscopie, votre médecin cherchera à savoir si vous souffrez d’une pathologie particulière. Il s’intéressera notamment aux affections pulmonaires, aux affections cardiaques, au diabète ainsi qu’aux éventuelles allergies aux médicaments.

Bien préparer sa coloscopie

Votre médecin est votre meilleure source d’information sur la façon de vous préparer. Videz votre emploi du temps la veille au soir et le jour de votre coloscopie. Il est plus prudent de vous faire conduire jusqu’à l’hôpital ou le cabinet de votre médecin. Vous aurez par ailleurs quelques achats à faire pendant les jours qui précèdent l’examen : un laxatif sur ordonnance ou en vente libre prescrit par votre médecin, des aliments pauvres en fibres, des boissons, jus et bouillons pour sportifs, des lingettes et une crème hydratante. Mangez léger les 3 ou 4 jours qui précédent la coloscopie.

Les médecins recommandent des aliments à faible teneur en fibres qui sont faciles à digérer et qui sont rapidement éliminés dans les selles. À ce stade, vous devriez cesser de prendre des vitamines ou d’autres suppléments. Votre médecin vous informera sur l’éventuel arrêt des médicaments (anticoagulants et anti-inflammatoires notamment) avant l’intervention. La veille de l’intervention, vous ne pourrez rien manger de solide. Vous ne pouvez consommer que des liquides clairs (transparents). Il est important de rester hydraté en buvant beaucoup d’eau ou de jus clairs, comme les jus de pomme. Les boissons gazeuses sont bonnes, tout comme le café et le thé. Oubliez tout ce qui est de couleur rouge, bleue ou violette. Les colorants peuvent décolorer la paroi du côlon et rendre la vue plus difficile pour le médecin. Évitez également l’alcool, le jus d’orange et le lait. Deux à quatre heures avant l’intervention, assurez-vous de ne rien boire ni manger. Votre médecin vous donnera l’heure exacte à laquelle il faudra cesser toute alimentation pour que votre coloscopie se déroule dans les meilleures conditions.